École doctorale Lettres, Arts, Sciences humaines et sociales

FAQ des doctorant.e.s


Qu’est-ce que PSL ?

PSL (Paris Sciences et Lettres – Research University) est une communauté d’universités et d’établissements (ComUE) qui regroupe vingt-six institutions d’enseignement supérieur et de recherche situés à Paris. L’objectif d’une ComUE est de soutenir des partenariats et programmes innovants, et de développer leur visibilité à l’échelle internationale.

L’École normale supérieure est le membre fondateur, parmi ces établissements associés au sein de PSL.

L’un des volets d’activités de PSL est son Collège doctoral. Mis en place en 2015, il coordonne et met en œuvre la politique doctorale de PSL, et regroupe 30 écoles doctorales.

Les écoles doctorales sont garantes de la qualité de la formation et du suivi des doctorantes ainsi que de l’excellence scientifique des travaux de thèse. Le Collège doctoral est en charge des bonnes pratiques, de l’harmonisation des procédures, de la mise en place de formations à vocation professionnalisante et de nombreuses actions transversales (suivi statistique ; valorisation des doctorats PSL ; création de liens locaux et internationaux…).

http://collegedoctoral.univ-psl.fr/organisation/le-college-doctoral/

Un doctorat inscrit à l’ED 540 porte la mention « Doctorat PSL préparé au sein de l’ENS ». Les doctorats SACRe portent la mention « Doctorat PSL préparé au sein de [École d’art] ».

Pourquoi faire sa thèse à l’ENS ?

L’École normale supérieure, fondée en 1794, est un établissement supérieur prestigieux, et à l’identité forte tournée vers l’excellence. Elle compte plus de 800 enseignantes-chercheuses permanentes, regroupées dans 15 départements et 32 unités de recherche. Au-delà de la qualité des cours et séminaires dispensés, l’ENS est un lieu de vie intellectuelle, où se croisent au cœur du Quartier Latin étudiant.e.s, professeur.e.s et ancien.ne.s élèves, notamment au sein de la bibliothèque des Lettres, qui comporte plus de 800000 volumes.

La reconnaissance internationale de l’ENS, et de PSL (1er établissement français dans le classement Times Higher Education 2018, à la 72e place), garantissent une visibilité importante aux travaux doctoraux réalisés dans ce cadre.

Pourquoi faire sa thèse à l’ED 540 ?

L’ED 540, fondée en 2010, répond à l’identité de l’ENS, au niveau du doctorat : la proximité avec les enseignants-chercheurs, la mise à disposition de ressources textuelles de premier plan, et enfin la liberté disciplinaire. En effet, si l’ED 540 n’accueille plus aujourd’hui exclusivement les doctorant.e.s travaillant à l’interface entre sciences dures et sciences humaines, elle s’est ouverte à tous les projets doctoraux en SHS en valorisant toujours la circulation des contenus et la fluidité des savoirs disciplinaires.

Combien de temps dure un doctorat ?

La durée réglementaire d’un doctorat est de 3 ans, comme l’a fixé l’arrêté du 25 mai 2016. Cependant, un doctorat en sciences humaines et sociales peut demander des recherches nécessitant une adaptation de cette durée, dans la limite de six ans. Des dérogations pour prolonger la durée de la thèse sont donc possibles, si elles sont dûment motivées.

Dans tous les cas :

  • il revient à l’école doctorale d’accorder ou non une dérogation pour l’inscription en 4ème année et plus,
  • la durée du doctorat ne peut excéder 6 ans,
  • le diplôme du doctorat sera reconnu comme bac +8, même si le doctorat a réalisé sa thèse en plus de 3 ans.

Quelle est la rémunération mensuelle des doctorants contractuels ?

Selon l’arrêté du 29 août 2016, la rémunération mensuelle minimale des doctorants contractuels est fixée à 1758 euros bruts (pour une recherche d’activité seule).

Puis-je faire une thèse sans financement dédié ?

À l’ED 540, 75% des doctorats sont financés par des contrats spécifiques. Mais il est possible, sous certaines conditions, de s’inscrire en doctorat en étant financé par ailleurs (à l’école doctorale, 10% des doctorant.e.s sont salarié.e.s du privé ou enseignant.e.s du secondaire).

Y a-t-il des frais de scolarité ?

Oui, chaque année, les frais de scolarité sont fixés par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Frais de scolarité 2021 : 380 euros frais d’inscription + 90 euros CVEC

Je veux m’inscrire à l’ED 540 ; quelle est la procédure à suivre ?

Avant de s’inscrire en doctorat, il est nécessaire de proposer sa candidature à l’école doctorale.

Les projets de thèse sont examinés lors de deux sessions par an (en juin et en octobre) par le Conseil pédagogique de l’ED 540.

Le dossier de candidature comporte plusieurs pièces (voir à ce sujet la liste sur la page «Inscription») parmi lesquelles une lettre du directeur/ de la directrice de thèse et une lettre du directeur/ de la directrice de l’unité de recherche correspondant. Il est donc nécessaire, avant toute démarche de prendre contact avec la personne que l’on souhaite avoir comme encadrant.e, qui doit accepter ce rôle et soutenir notre candidature.

Comment choisir son directeur/sa directrice de thèse ?

Le premier critère est la pertinence scientifique de ce choix par rapport au projet de thèse. L’inscription de celle-ci dans une unité de recherche où se côtoient d’autres chercheurs aux travaux intéressants pour le projet de thèse est également important. Enfin, un.e directeur/directrice de thèse est une personne sur laquelle on se dit qu’on peut compter, humainement et académiquement.

D’un point de vue administratif : pour réaliser votre doctorat à l’ED540, il convient de proposer un projet dont le directeur/la directrice est membre de l’une des unités de recherche du périmètre de l’école doctorale.

Pour pouvoir encadrer une thèse, le directeur/la directrice doit être titulaire d’une Habilitation à Diriger des Recherches (HDR), mais des dérogations sont possibles.

Où se trouve le secrétariat de l’ED ?

Le secrétariat de l’ED 540 se trouve au 45, rue d’Ulm, Espace Recherche Lettres, Couloir Jaune, bureau BC205, 2e étage (escalier B ou C).

Où se trouve le « Pôle des thèses » ?

Le « Pôle des thèses » se situe au 45, rue d’Ulm, rez-de-chaussée, couloir de gauche, bureau D002. Il accompagne les doctorants et doctorantes au niveau administratif et réglementaire tout au long du cursus, de l’inscription à la soutenance.

Quelle est la différence entre le secrétariat de l’école doctorale et le « Pôle des thèses » ?

Le « Pôle des thèses » de l’ENS gère l’ensemble des écoles doctorales de l’ENS et il s’occupe de toutes les démarches administratives liées au doctorat (inscription, soutenance). L’ED 540 s’occupe de l’encadrement pédagogique et scientifique (remise des documents d’avancées de thèse, de rapport de comité de suivi de thèse..). Il est nécessaire d’avoir fait une inscription pédagogique auprès de l’école doctorale, avant de contacter le Pôle des thèses.

Existe-t-il un espace de travail pour les doctorant.e.s ?

Les doctorant.e.s de l’ED540 ont accès aux salles de travail Lettres 1-2-3 et à l’espace lounge (salle Lettres 4).

Les doctorant.e.s de l’ED540 disposent également d’une salle de travail qui leur est réservée équipée de 4 bureaux, d’une photocopieuse et de trois ordinateurs fixes.

Je suis financé.e par l’ENS : à qui dois-je m’adresser pour signer mon contrat doctoral ?

Vous devez vous adresser au Service des Ressources Humaines, au 29, rue d’Ulm. L’adresse mail dédiée à ce sujet est : docpostdoc[a]ens.fr

En quoi l’inscription administrative diffère-t-elle de l’inscription pédagogique ?

L’inscription pédagogique procède de l’examen des qualités scientifiques de votre projet de thèse. Le Conseil pédagogique de l’école doctorale se réunit deux fois par an pour examiner les projets et donner son accord.

L’inscription administrative consiste à recevoir le statut de doctorant.e PSL à l’ENS. Il s’agit de vous accorder votre statut administratif de doctorant.e, avec les droits et devoirs légaux que cela comporte.

Que signifie faire partie d’une unité de recherche/d’un laboratoire ?

Le doctorant/la doctorante est accueilli.e dans un laboratoire ou unité de recherche. À ce titre, il/elle est amené.e à participer à la vie scientifique de l’unité de recherche (séminaires, colloques, journées d’études, carnets de recherche en ligne…), à côtoyer ses collègues pour des collaborations ou discussions ponctuelles. Le doctorant/la doctorante bénéficie aussi des moyens alloués à l’unité de recherche (équipement, bibliothèques, bureaux…).

L’affiliation doit porter la mention de l’unité de recherche, précédée de la mention « ENS-PSL ».

Dois-je demander l’autorisation de mon directeur/ma directrice pour répondre à un appel à communication ou publier quelque chose ?

Non, ce n’est pas obligatoire, notamment si vous devez rapidement répondre à un appel à communications. Cependant, il est courtois, et bénéfique pour vous, d’informer régulièrement votre directrice/directeur des activités que vous entreprenez. En effet, la participation à des manifestations scientifiques et les publications sont une part intégrante de la formation doctorale, et votre directrice/directeur pourra vous guider en amont, et prendre la mesure de vos avancées pour mieux vous encadrer.

D’autre part, sur les programmes et autres moyens de diffusion de ces événements, on vous demandera votre affiliation : dans ces conditions, il est bon que votre directeur.directrice soit a minima au courant des événements auxquels vous participez en citant le nom de son unité de recherche.

Lorsque la mission est financée par votre UMR, le secrétariat de votre unité de recherches doit faire pour vous avant le départ un ordre de mission, qui constituera une protection en cas d’accident.

Quelles sont les obligations en matière de formation ?

En plus des recherches nécessaires pour au mémoire de la thèse, le/la doctorant.e doit obligatoirement suivre, conformément à l’arrêté de 2016, un plan de formation ou parcours doctoral. Toutes les informations concernant le plan de formation de l’ED540 et, notamment, les formations proposées par l’école doctorale, se trouvent dans la rubrique FORMATION de ce site : Formation

Peut-on être dispensé des obligations de formation ?

Des dispenses existent, à certaines conditions :

  • Le/la doctorant.e bénéficie d’un contrat doctoral avec mission d’enseignement, de 64 heures par an pendant deux ans (dispense des 2 modules formation professionnalisante),
  • Le/la doctorant.e est une artiste en activité du programme SACRe (dispense des 2 modules formation professionnalisante),
  • Le/la doctorant.e a déjà validé ses unités ailleurs (dispense des 2 modules formation professionnalisante),
  • Le/la doctorant.e est en co-tutelle (dispense d’un module formation spécialisée. Possibilité de repartir les formations entre les deux unités de cotutelle, à condition d’acquérir au moins 2 modules dans le cadre de leur séjour parisien),
  • les doctorant.e.s salarié.e.s à temps plein (dispensées de 2 modules formation professionnalisante, et de 1 module formation transversale).

La dispense n’est pas automatique, et doit en tous les cas faire l’objet d’une demande dûment motivée et transmise au secrétariat de l’ED 540 et à la direction de thèse.

Comment faire reconnaître les formations suivies ?

Certaines formations figurent déjà dans la base de données de ADUM ; il est alors possible de les sélectionner directement.

Pour les formations spécialisées non listées, vous pouvez télécharger ici (https://www.ed540.ens.psl.eu/formation/) un formulaire d’attestation de participation, à faire viser par l’enseignant ayant assuré la formation, et à téléverser sur ADUM.

Qu’est-ce qu’une co-tutelle ?

Une cotutelle est un dispositif qui permet à un.e doctorant.e de réaliser sa thèse sous le contrôle d’une directrice de thèse dans chacun des deux pays concernés.

Le/la doctorant.e doit alors établir entre ces deux établissements une convention de co-tutelle qui définit les modalités du travail de recherche alternativement réalisé dans chacun de ces pays et établissements. Il convient donc de remplir le formulaire de mise en place d’une convention de co-tutelle, téléchargeable sur ADUM.

La convention de co-tutelle peut être établie dès la première inscription ou, exceptionnellement, lors de l’inscription en 2e année de doctorat.

Le doctorant/la doctorante doit impérativement être inscrit.e administrativement dans les deux établissements chaque année.

Le doctorat est délivré à l’occasion d’une seule soutenance.

Puis-je changer de direction de thèse ?

Oui. Pour cela, il convient d’abord d’informer le pôle des thèses (doctorat[a]ens.fr) et l’école doctorale (secretariat.ed540[a]ens.fr). Un formulaire est téléchargeable depuis ADUM, qui doit être rempli, approuvé et signé. À l’issue de ce changement de direction, le/la doctorant.e doit également mettre à jour sa fiche d’inscription en thèse pour qu’y figurent ces nouvelles informations.

Je bénéficie d’un contrat doctoral, puis-je arrêter ma thèse avant la fin des 3 ans ?

Un contrat doctoral est un contrat de travail, de droit public, et à ce titre il est encadré par la législation française du travail, notamment en ce qui concerne le droit aux allocations chômage.

Lorsque la réinscription en 2ème année et plus n’a pas été autorisée, la sortie du doctorat est considérée comme un licenciement.

Il est également possible de démissionner de son contrat doctoral, par lettre recommandée avec accusé de réception à son établissement employeur (vérifier duquel il s’agit sur sa fiche de paye).

Je souhaite arrêter ma thèse, que dois-je faire ?

La non-réinscription administrative en 2ème année de doctorat et plus est considérée comme un abandon de thèse. L’abandon doit être signalé au Pôle des doctorants et HDR, en envoyant le formulaire dédié, dûment rempli à doctorat[a]ens.fr.

Le doctorat est un chemin long et parfois semé d’embûches, et il peut arriver que le/la doctorant.e souhaite y mettre fin. Cependant, le directeur/la directrice de thèse, le comité de suivi, l’école doctorale et tous les services logistiques, sociaux et sanitaires de l’ENS peuvent vous aider à identifier les éléments qui vous semblent problématiques, et à vous proposer des solutions. N’hésitez pas à prendre contact avec tous ces interlocuteurs possibles qui sauront vous écouter et vous permettre d’avoir tous les éléments en main avant de prendre votre décision.

Je souhaite suspendre mon doctorat pendant une année, est-ce possible ?

Oui, il est possible de demander une autorisation de césure, après une année d’inscription révolue, en envoyant un dossier comprenant une lettre exposant les motifs de la demande, une lettre du directeur/ de la directrice de thèse et un bilan des avancées de la thèse. Il existe à cet effet un formulaire spécifique, disponible au Pôle des thèses.

Je suis enceinte, ai-je droit à un congé maternité ?

Oui, un contrat doctoral est un contrat de travail de droit public et à ce titre il est encadré par la législation française du travail. Cependant, l’inscription administrative demeure obligatoire.

Dans le cas d’une interruption pour congé maternité, la doctorante doit faire parvenir à sa gestionnaire administrative une attestation de grossesse indiquant la date présumée de l’accouchement. Un congé maternité est alors accordé, conformément aux dispositions en vigueur (6 semaines avant la date d’accouchement présumée et 10 semaines après). La doctorante peut bénéficier d’un plein traitement durant ce congé si elle est inscrite en doctorat depuis plus de 6 mois.

Qu’est-ce qu’une qualification ?

La qualification est la reconnaissance d’une expertise dans un ou plusieurs domaines scientifiques (« sections », qui sont numérotées) par le Conseil National des Universités.

Il est nécessaire d’être qualifié pour pouvoir se présenter aux concours de recrutement dans l’Université française (cependant, ce n’est pas nécessairement le cas pour les recrutement Sciences Po, ce n’est pas requis pour les recrutements EHESS ou CNRS, ni sur le marché international de l’enseignement/recherche).

La qualification s’obtient au terme d’une campagne annuelle (en automne), au cours de laquelle les dossiers sont évalués par deux rapporteurs par section visée. Le/la jeune docteur.e doit alors adresser un dossier de qualification, selon les modalités précisées sur le site Galaxie, avant de pouvoir participer aux campagnes de recrutement de MCF.

Qu’est-ce que le portail Galaxie ?

Galaxie (https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/candidats.html) est le portail en ligne des personnels de l’enseignement supérieur.

C’est à partir de ce portail que sont gérées les procédures de qualification aux fonctions de MCF, PR ou ATER (attaché temporaire d’enseignement et de recherche).

L’ED aide-t-elle à trouver un poste dans les métiers de l’enseignement et la recherche? Un post-doctorat ?

L’ED 540 n’aide pas directement ses jeunes docteur.e.s à trouver un poste, car les postes sont mis au concours. Néanmoins, l’école doctorale favorise l’insertion professionnelle en :

  • diffusant régulièrement des annonces de post-doctorats,
  • promouvant une formation pour les doctorant.e.s sur l’après-thèse.

L’ED suit-elle le devenir des jeunes docteur.e.s ?

Le suivi sur l’insertion professionnelle des jeunes docteur.e.s est assuré par le collège doctoral de PSL : http://collegedoctoral.univ-psl.fr/vie-doctorale-et-valorisation-de-la-these/enquetes-et-temoignages/

Liens utiles:

http://enthese.hypotheses.org/

https://cjc.jeunes-chercheurs.org/