Demande de césure

Demande de période de césure

Cadre réglementaire national de la césure

Vu l’article 611-12 du code de l’Education

Vu le décret n°2018-372 du 18 mai 2018 relatif à la suspension temporaire des études dans les établissements publics dispensant des formations initiales d’enseignement supérieur

Vu l’article 14 de l’arrêté du 25 mai 2016 fixant le cadre national de la formation et les modalités conduisant à la délivrance du doctorat

Vu l’article 8-1 du décret n°2009-464 du 23 avril 2009 relatif aux doctorants contractuels des établissements publics d’enseignement supérieur ou de recherche

Définition

Art. D.611-13 : La période pendant laquelle un étudiant, inscrit dans une formation initiale d’enseignement supérieur, suspend temporairement ses études dans le but d’acquérir une expérience personnelle ou professionnelle, soit en autonomie, soit encadré dans un organisme d’accueil en France ou à l’étranger, est dénommée « période de césure ».

Nature du projet de césure

La demande d’une période de césure est à l’initiative du doctorant. Les motifs de cette demande sont les suivants :

  • Le doctorant souhaite effectuer une formation dans un domaine différent de celui de sa formation actuelle
  • Le doctorant souhaite acquérir une expérience professionnelle en France ou à l’étranger
  • Le doctorant souhaite effectuer un service civique en France ou à l’étranger (volontariat de solidarité internationale, volontariat international en administration ou en entreprise, service volontaire européen).
  • Le doctorant souhaite mener un projet de création d’activité en qualité d’étudiant-entrepreneur

Conditions de la période de césure

La durée de la période de césure est au minimum de deux mois et elle ne peut excéder une année. La période de césure ne sera pas comptabilisée dans la durée de la thèse. La fin de la césure doit toujours coïncider au maximum avec la fin d’une année universitaire. (une césure d’un an débutera le 1er septembre, une césure de 6 mois, le 1er mars au plus tard).

PSL autorise une césure unique et insécable inférieure au semestre sous réserve d’acceptation du dossier

Durant cette période, le doctorant suspend ses travaux de recherche et de sa formation doctorale et n’est plus intégré dans l’unité de recherche.

Suivi administratif pendant la période de césure

L’inscription administrative du doctorant est obligatoire. Les droits universitaires appliqués dans ce cadre sont les droits prévus pour le doctorat au taux réduit mentionnés dans l’annexe de l’arrêté fixant les droits de scolarité d’établissements publics d’enseignement supérieur relevant du ministère chargé de l’enseignement supérieur (à l’exclusion des césures dites courtes).

Préalablement à son inscription administrative, le doctorant doit s’acquitter de la CVEC auprès du CROUS. Le doctorant bénéficie du statut étudiant et une carte d’étudiant lui est délivrée.

L’autorisation de césure est accordée par le chef d’établissement, après avis du directeur de thèse, du directeur de l’unité de recherche, du directeur de l’école doctorale, (et accord de l’employeur le cas échéant).

Si l’autorisation de césure est accordée, une convention doit être signée entre le chef d’établissement et l’étudiant bénéficiaire. Cette convention doit préciser les modalités de réintégration, le dispositif d’accompagnement pédagogique, les modalités de validation de la période de césure.

Dossier de demande de période de césure (A retourner au pôle des thèses)

Aide financière – Vademecum

Les aides financières de l’École doctorale 540 apportent un soutien aux initiatives des doctorants et doctorantes inscrits à l’ED. Ces aides sont destinées à soutenir financièrement des missions de recherche (travail en archives ou en bibliothèque, intervention à des colloques en France ou à l’étranger, etc.). Elles sont également destinées à soutenir financièrement l’organisation de manifestations scientifiques (conférences, séminaires ou journées d’études). L’ED n’a pas vocation à financer des formations, ni l’achat de matériel.

Les missions de recherche :

Les missions de recherche doivent avoir lieu dans le courant de l’année civile 2021 et être justifiées par le travail de la thèse. Il est possible de faire une demande de financement pour une intervention à un colloque suite à un appel à communication — quitte à y renoncer par la suite si la proposition n’a pas été retenue. Dans ce cas, il convient d’envoyer un mail de désistement au secrétariat de l’ED. Assister à un colloque ou à une conférence sans présenter d’exposé ne constitue pas une demande recevable.

Les frais de déplacement (avion, train) et d’hébergement doivent être calculés sur devis auprès de l’agence de voyage de l’ENS : ensp@fr.fcm.travel en joignant un scan du passeport du voyageur pour les destinations hors UE.

– Si le devis correspond aux attentes et à la somme allouée par l’École Doctorale, il faut le faire suivre par retour de mail au secrétariat de l’ED qui se charge de l’achat.

– Si le prix du billet excède la somme allouée par l’ED, c’est au doctorant de prendre le billet — qui sera en partie remboursé par l’ED sur justificatif.

– Si les frais sont pris en charge partiellement par le laboratoire et l’ED, l’ED transfère la somme directement au laboratoire après l’achat par le laboratoire du billet.

Avant tout déplacement, il est impératif de se munir d’un ordre de mission — même si celle-ci n’est pas financée par l’ED (ordre de mission sans frais)— afin de bénéficier d’une couverture juridique pendant la durée de la mission. L’ordre de mission doit être établi au moins 8 jours avant le départ (3 semaines pour les pays à risque) par le secrétariat de l’ED (si l’événement est entièrement financé par l’ED) ou par le laboratoire (s’il y a co-financement) selon les dates et les horaires correspondant aux trajets de départ et de retour.

Pour l’organisation des manifestations :

Sont éligibles les projets qui concernent des activités se déroulant dans le courant de l’année civile 2021, en rapport direct avec la formation doctorale et qui sont organisés par les doctorants eux-mêmes — ils doivent donc apparaître comme membres du comité d’organisation ou du comité scientifique. Les projets impliquant plusieurs unités de recherche de l’ED sont particulièrement soutenus.

Pour les événements organisés sur place, l’ENS a des marchés pour les déplacements des intervenants et pour la commande de pause-café / déjeuners. Il est nécessaire de faire appel à ces marchés (ou aux « cartes invité.e.s » pour les organisations à l’ENS), en passant par le secrétariat de l’ED540 et/ou par le ou la gestionnaire de votre laboratoire.

Après l’événement, il est nécessaire de produire les justificatifs des aides financières demandées (carte d’embarquement ou boarding pass, billets de transport, facture d’hôtel et restaurant, les justificatifs originaux de péage autoroute pour les voyages en voiture).

Le logo de l’ED doit figurer sur les documents de communication des manifestations organisées avec le soutien financier de l’ED (programme, affiche) qui doivent être communiqués au secrétariat de l’ED avant la manifestation.

Pour l’année 2021, le plafond d’aide accordée par l’ED est de 1000€ par doctorant.e. Les demandes sont à adresser par courriel à secretariat.ed540@ens.fr pour le 1er juin 2021 minuit. Elles seront examinées par le Conseil pédagogique de l’ED en cours du mois de juin. Les missions doivent avoir lieu durant l’année 2021 (pas de date limite). Un autre appel aura lieu pour examen des demandes en octobre.

Pièces à fournir :

1/ Formulaire

2/ Le cas échéant, devis, liste des participants au colloque, lettre d’invitation et, autant que possible, programme prévisionnel.

3/ RIB

Les dossiers incomplets ne seront pas examinés.

Ces aides financières sont rendues possibles grâce au budget propre de l’ED 540, et grâce à des financements spécifiques des Programmes Gradués Translitterae et FrontCog.

Tous les doctorants et doctorantes de l’ED 540 sont éligibles, à l’exception de celles et ceux qui sont rattaché.e.s au programme SACRe.

Aide à la rédaction-Translitterae

Chaque année, le Programme Gradué Translitterae offre des aides à la rédaction de thèse, réservées aux doctorant.e.s de l’ED 540 appartenant au périmètre de Translitterae. Pour cette raison, les doctorant.e.s du programme doctoral SACRe et du DEC (du point de vue des unités, l’IJN, le LSP et le LSCP) ne sont pas éligibles. 

Les doctorant.e.s doivent être inscrit.e.s en 4e, 5e ou 6e année au moment où ils/elles perçoivent ces aides à la rédaction. Pour la forme juridique que ces aides financières peuvent prendre (CDD, bourses) en fonction du statut des doctorant.e.s, voir ici.

Continuer la lecture de « Aide à la rédaction-Translitterae »

Formations proposées par l’ED540 en 2021-2022

L’École Doctorale propose annuellement des formations aux doctorants et doctorantes inscrites à l’ED540. Toutes sont validables dans le plan de formation de l’ED.  À l’issue de la formation, il est obligatoire de remplir le formulaire d’évaluation à l’issue de la formation, disponible ici.

Formation « Humanités numériques »

    • « Cycle Doctorants »

Cette formation est dispensée par la Bibliothèque Ulm, en modules indépendants. Pour la valider, il convient de s’inscrire à trois modules au choix. Pour plus d’information sur cette formation et pour s’inscrire, voir Cycle_Doctorants_Programm.

Formation « Écrire une thèse/Academic Writing »

Responsable :  Léa Sgier (Université de Genève).

Alors que la rédaction et l’écriture sont des aspects clés du travail académique, elles sont peu ou pas thématisées dans le cadre de la formation doctorale en Europe continentale. Pourtant, des difficultés avec l’écriture sont assez courantes chez les doctorants, et occasionnent parfois même du retard, voire un blocage, de la thèse. Cette formation se propose de thématiser l’écriture en tant qu’aspect autonome de la recherche.

    • atelier dédié aux doctorant.e.s non-francophones (voir descriptif), orienté SHS : 14 et 15 octobre 2021, salles IHMC et 2 du PRL. Pour s’inscrire, voir ici.
    • atelier pour les 1ères et 2e années : 2 et 3 juin 2022. Pour s’inscrire, voir ici.
    • atelier pour les 3e années et plus : 6 et 7 juin 2022. Pour s’inscrire, voir ici.

Formation « Parcours jeune chercheur/se » destinée à améliorer l’insertion professionnelle des docteurs. Pour la valider, il convient de s’inscrire ici à deux sessions :

        • Préparer son post-doctorat.

Coordination : Christian Lorenzi, Département d’Etudes Cognitives, ENS-PSL

Description : Un postdoctorat est une expérience de recherche contractuelle réalisée en France ou à l’étranger. Cette expérience remplit plusieurs fonctions. Elle vise avant tout à compléter la formation théorique et méthodologique acquise pendant la thèse. Elle permet également de développer de nouvelles collaborations et de s’intégrer entrer plus avant dans une communauté scientifique internationale et de s’en faire connaître. Elle fournit l’occasion de publier et disséminer un plus grand nombre de travaux, et de préparer des candidatures sur des postes universitaires et de postes de chargé(e) de recherche. Cette formation sera organisée par plusieurs enseignants/es-chercheurs/euses et chercheurs/chercheuses dans le domaine de la littérature et des sciences humaines et sociales. Cette formation sera couplée à des retours d’expérience et prendra un format interactif. Cette formation vise à aider les doctorantes et doctorants à identifier des sources de financement, préciser le format d’un dossier de demande de financement, et enfin discuter des différentes stratégies possibles pendant cette période. Date à venir.

        • Candidater à un poste de Maître de Conférences ou de Chargé(e) de Recherche.

Coordination : Christian Lorenzi, ENS-PSL 

Description : Le but de cette formation transversale de l’ED 540 consiste à familiariser les doctorantes et doctorants aux différentes étapes relatives à une candidature sur la fonction de Maître de Conférences des Universités et de Chargé(e) de Recherche dans un organisme public de recherche. Cette formation sera organisée par plusieurs enseignants/es-chercheurs/euses et chercheurs/chercheuses dans le domaine de la littérature et des sciences humaines et sociales. Cette formation sera couplée à des retours d’expérience et prendra un format interactif. Date à venir.

        • Formation LaTeX. 

Responsable : Jérémy Pedrazzi (CNRS, ITEM).

Description : Apprendre à utiliser LaTeX, c’est se concentrer sur le contenu d’un document et laisser la mise en forme à un puissant moteur logiciel respectant de multiples normes typographiques. Alors que les traitements de texte actuels promettent une gestion personnalisée de la mise en page, LaTeX propose de séparer le fond de la forme et ainsi de se reposer sur des professionnels pour la partie affichage, permettant de gagner en temps et en qualité dans le travail de production de documents.

La formation présentera LaTeX aux doctorant.e.s avec ses multiples ressources (mise en page, titre, notes de bas de page, bibliographie, tableaux, images). Il est recommandé de venir avec son ordinateur personnel. Des fichiers à télécharger seront envoyés aux personnes inscrites. Date à venir.

 Formation « Préparation aux concours administratifs »

Responsables : Christian Lorenzi (ENS-PSL), Perrine Simon-Nahum (ENS-PSL), Malika Zakri (INSEE)

Partenaires : Benoît Chevalier, Ingénieur des ponts, des eaux et des forêts & Direction des études et de la vie étudiante sciences & lettres de l’ENS-PSL.

Durée : annuelle. Formation répartie sur l’ensemble du doctorat.

Description : Un doctorat peut conduire à une carrière dans l’administration publique. En effet, l’expérience de recherche doctorale combinée aux multiples compétences générales acquises pendant une formation doctorale peuvent constituer des atouts importants dans l’administration. Ce module de formation transversale vise à préparer doctorantes et doctorants à plusieurs concours administratifs, à savoir les concours des assemblées, le concours « docteurs » de l’Ecole nationale d’administration (l’institut national du service public), les concours des instituts régionaux d’administration, le concours de l’inspection générale de l’administration de l’Education nationale et de la recherche ainsi que le concours de secrétaire d’affaires étrangères. Tout au long du doctorat, cette formation fera l’objet de séances collectives et d’un suivi individuel. Cette formation permettra de se familiariser progressivement avec la fonction publique et d’acquérir des compétences supplémentaires en économie, droit et politiques publiques grâce aux unités d’enseignement du parcours « politiques publiques » de l’ENS-PSL. Elle sera complétée par une préparation à la note de synthèse organisée par la direction des études et de la vie étudiante sciences & lettres de l’ENS-PSL, une expérience de deux mois en administration centrale ou territoriale et enfin une préparation individuelle aux entretiens.

Pour toute information et pour s’inscrire: christian.lorenzi@ens.psl.eu.

Formation « Ethique & Intégrité Scientifique »

Coordination : Christian Lorenzi, ENS-PSL

Description : La formation à la recherche passe inéluctablement par une formation à l’éthique et à l’intégrité scientifique. L’éthique concerne nos valeurs – explicites ou implicites -, et fait appel à nos responsabilités en tant que chercheuse et chercheur.  L’intégrité scientifique concerne les règles encadrant nos pratiques de recherche. Cette formation transversale offerte par l’Ecole doctorale 540 ENS-PSL vise à sensibiliser les doctorantes et doctorants aux enjeux éthiques et à l’intégrité scientifique à notre époque. Elle prend la forme d’une table ronde animée par des personnalités du monde universitaire et de l’édition. Cette table ronde sera suivie par une demi-journée de formation organisée par la Mission pour l’Intégrité Scientifique du CNRS.  Cette demi-journée de formation sera dédiée aux FPP (Fabrication de données, Falsification de données, Plagiat) et aux conflits au sein des équipes de recherche.

Table ronde. 9 décembre 2021

Intervenant(e)s:

    • Stéphanie Ruphy, Philosophe, ENS, Présidente de l’OFIS
    • Stéphane Van Damme, Historien, ENS
    • Mathias Girel, Correspondant intégrité scientifique, Philosophe, ENS
    • Jean-Louis Halpérin, Juriste, ENS
    • Blanche Cerquiglini, Editrice et responsable de collection, Gallimard

Demi-journée de formation. Entre janvier et juin 2022. Date à préciser.

Intervenant(e)s:

    • Rémy Mosseri (MIS CNRS)
    • Cecile Michel (MIS CNRS)

https://www.cnrs.fr/fr/ethique-deontologie-integrite-scientifique-et-lancement-dalerte

Pour s’inscrire  à la formation « Ethique & intégrité scientifique », voir ici.

Plan de Formation

  • Le Plan de formation est obligatoire pour les doctorants et doctorantes inscrit.e.s en première année à partir de la rentrée 2017. Il est établi dès la première année d’inscription en thèse. Il est évolutif et peut être régulièrement mis à jour. Conformément à l’arrêté sur le doctorat de 2016, il doit comprendre un volet consacré à l’éthique de la recherche et à l’intégrité scientifique. Avant la soutenance, le Plan de formation (formulaire) doit être téléversé par le/la doctorant.e dans son espace personnel Adum. Celui-ci doit d’abord avoir été complété puis visé par le directeur ou la directrice de thèse  avant la demande d’autorisation de soutenance effectuée auprès du Pôle des thèses (soit environ trois mois avant la date de soutenance). Aucune autorisation de soutenance ne peut être délivrée pour les doctorants et doctorantes inscrit.e.s à partir de la rentrée 2017 sans le dépôt de ce portfolio.

Il existe trois domaines de formation. À l’issue des 3 années réglementaires de la thèse, le/la doctorant.e doit avoir acquis deux unités dans chacun de ces trois domaines de formation : c’est un prérequis pour obtenir l’autorisation de soutenance.

(plus…)