L’ED et les accords d’échange international de l’ENS

L’ED 540 développe une intense politique de relations internationales. Elle comporte un pourcentage élevé de doctorats en co-tutelle. Outre les échanges réguliers des unités de recherche dont bénéficient ses doctorants, elle propose deux fois par an des appels d’offre Missions facilitant l’organisation de missions et la participation à des colloques à l’étranger. Finalement, elle s’appuie sur les réseaux auxquels appartient l’ENS :

Continuer la lecture de « L’ED et les accords d’échange international de l’ENS »

Critique vitale/vitalité de la critique – 2018-2019

Séminaire d’actualité éditoriale (CIEPFC)

Organisé par Arto Charpentier (République des Savoirs/ED540) et le Centre international d’étude de la philosophie française contemporaine (CIEPFC).

Programme

Parler de « vitalité de la critique », c’est ouvrir un champ de recherche général, celui de la diversité des formes et des modalités du geste critique aujourd’hui. Par « critique », nous entendons d’abord la critique sociale, sans nous interdire d’interroger son lien avec la critique esthétique et la critique épistémologique. Notre hypothèse de travail est qu’il y a dans les enjeux propres au vivant l’un des points les plus à vif des élaborations critiques aujourd’hui.

Nous comptons éprouver cette hypothèse au contact de parutions récentes qui croisent une réflexion sur le geste critique avec une attention aux enjeux propres au vivant, tels que la vulnérabilité des vies, l’expérience de la pathologie, le soin et la pratique médicale, l’articulation du biologique et du social ou encore l’écologie – que ces ouvrages relèvent de la philosophie proprement dite ou bien d’une démarche interdisciplinaire. Le but est ainsi d’esquisser un panorama des enjeux vitaux de la critique aujourd’hui.

Dernière séance :   lundi 3 juin 2019, 18h-20h, salle 235A

Didier Fassin, anthropologue et médecin, professeur à l’Institut d’Etudes Avancées de Princeton et directeur d’études à l’EHESS, viendra présenter son dernier livre, La Vie. Mode d’emploi critique (Seuil, 2018).

Dans cet ouvrage issu des conférences Adorno, Didier Fassin croise des références philosophiques sur les formes de vie (empruntées à Canguilhem, Foucault, Arendt, Wittgenstein, etc.) avec des développements issus de ses recherches de terrain, pour interroger les inégalités entre les vies dans le monde contemporain.

Cette séance sera également l’occasion d’évoquer le plaidoyer de Didier Fassin en faveur d’une anthropologie critique ainsi que sa réflexion sur les circulations conceptuelles entre philosophie et anthropologie.

Références :
– Didier Fassin, La Vie. Mode d’emploi critique, Paris, Seuil, 2018.
The Endurance of Critique, Anthropological Theory, vol. 17, no 1, mars 2017, p. 4-29.

Retrouver le temps perdu : La philosophie franco-italienne au XXème siècle

23 Novembre, Salle Paul Langevin (29, Rue d’Ulm)

14.30- 15.00 Judith Revel – « Ce que l’histoire fait à la philosophie : différences franco-italiennes”

15.00- 15.30 Massimo Donà – “Le temps comme verité”

15.30 – 16.00Francesca Musto – « Severino à Elée, baie d’eternité”

16.00 – 16.30 Pause

16.30 – 17.00 Andrea Bellantone – “Temps et acte selon Louis Lavelle”

17.00- 17.30 Pauline Iarossi – “Temps, avenir et autocensure”

17-30 – 18.00 Débat

24 Novembre, Salle 236 (29, Rue d’Ulm) 

10,30 – 11.00 Inga Romer – “L’aporicité du temps à l’intérieur du présent élargi – Husserl, Derrida, Ricœur“

11.00- 11.30 Lorenzo Nuscis “Histoire et histoire de la philosophie chez Deleuze’

11.30 – 12.00 Pause

12.00 – 12.30 Francesco Valagussa : “Proust, Gentile and the problem of the past »

12.30 – 13.00 Federico Croci ’Ex nihilo cogitatio. Le problème du temps chez Giovanni Gentile’

13.00 – 14.00 Débat