Séminaire doctoral Philosophie française contemporaine

Joaquim Hernandez-Dispaux, Jean Leclercq, « Le problème de l’existence. Enjeux et perspectives »

Résumé

S’il y a un problème de l’existence, c’est essentiellement parce que l’existence est non pas un problème mais « le » problème, soulignait Frédéric Worms dans sa Philosophie en France au XXe siècle (Paris, Gallimard, 2009). Tenter d’y répondre, penser le paradoxe – comme l’on fait les auteurs du « moment » de l’existence à la suite de Kierkegaard – c’est assumer une tâche infinie qui ne débouche donc jamais sur aucun résultat mais bien une diversité de solutions lesquelles se tiennent inéluctablement toujours quelque part dans l’inachevé.

Laisser un commentaire